Nous écrire
  Nous sommes le 24/11/2020

Comment faire du déficit foncier en rénovant un appartement ?

Le fait de réaliser un investissement dans des appartements à rénover réduit vos impôts grâce au déficit foncier. Ce dispositif a comme objectif d’alléger sa note fiscale, pour un nouveau propriétaire qui décide d’acheter un bien ancien à rénover. En vue de le louer, vous pouvez recourir à se procéder pour réduire vos impôts.

Qu’est-ce qu’un déficit foncier??

Le principe d’un déficit foncier s’applique pour les propriétaires qui achètent d’anciennes maisons et qui effectuent une rénovation qui par la suite va louer l’appartement. Une fois que vous avez terminé les travaux sur la maison, vous pouvez bénéficier de ce que l’on appelle un «?déficit foncier?». Sur le calcul, ce dispositif est applicable une fois que vos charges foncières déductibles s’avèrent supérieures aux loyers encaissés. Toutefois, la limite globale du déficit en une année ne doit pas dépasser 10?700 euros et à condition que le bien soit mis en location jusqu’au 31 décembre de la troisième année qui suit celle de l’imputation sur le revenu global.

Quels sont les différents types des travaux déductibles??

Il est important de signaler que ce n’est pas toutes les charges qui peuvent servir de base pour calculer le déficit, mais ce sont seulement les charges liées aux travaux qui visent à la rénovation, la réparation, l’entretien du bien qui sont déductible du revenu imposable et non les intérêts d’emprunt ou assurance du prêt ou frais de dossier..
Pour vous donner quelques exemples sur ces travaux déductibles, retenez qu’il s’agit de :
La souscription d’une assurance pour loyer impayé, les charges de copropriété (sans compter celle qui est récupérée sur le locataire), les frais de diagnostics obligatoires, les frais de gestion, la taxe foncière, les travaux d’entretien ou de rénovation (sur l’électricité, l’isolation thermique et phonique ou autre installation), les intérêts annuels et les frais liés au crédit immobilier. Cependant, pour bénéficier du déficit, grâce à ces charges déductibles, il est impératif de garder tous les documents justifiant ces charges déductibles, car ces justificatifs seraient réclamés auprès du fisc.

Les travaux non déductibles pour un déficit foncier

Le dispositif du déficit foncier institué par la loi Balladur de 1993 ne prend pas en compte tous les travaux effectués pour une reconstruction ou d’agrandissement du bien. De ce fait, il est inutile d’ajouter les dépenses liées à ces travaux pour le calcul du déficit, car ces charges ne seraient pas retenues auprès de l’administration fiscale. Seul la rénovation, la réparation et l’entretien sont inclues.

Catégories
Mots clés
Toute l'actualité Maison & Décoration - Blog déco - Blog habitat