Vidéo : terrasse composite sur sol meuble


Exactement le guide que nous cherchions : poser une terrasse en bois composite sur un sol meuble. Cette démonstration va achever de nous convaincre - ou non - de réaliser le nouvel espace sur le lit de cailloux (d'origine) ou s'il faudra passer par une dalle ciment ou béton avant d'installer la nouvelle terrasse. Explicite, pédagogique - cette vidéo vous servira également si vous envisagez de bâtir une terrasse en bois sur un sol non dur.
fleche

Projet de création de terrasse ?

OBTENEZ 3 DEVIS GRATUITS

Nos retours sur l’installation d’une terrasse en bois sur un sol meuble

Pose de terrasse composite sur sol meubleNous n’avons pas encore fait notre choix concernant la future pose – et avant de décider – nous répertorions les différentes techniques pour installer une terrasse en bois sur un sol meuble (et qui devrait correspondre à notre problématique de pose sur un lit de cailloux). En l’occurrence, la première réponse nous est donnée par Castorama – dont nous partageons ici la vidéo.

Récapitulatif de la vidéo

Nous passons vite sur le matériel nécessaire – nous y reviendrons si la technique est actée.
Dans le détail, la pose présentée consiste à :

  • Placer un film géotextile au sol – pour éviter les remontées d’humidité et l’apparition de mauvaises herbes. (Question – cela empêchera-t-il l’écoulement de l’eau qui passera au travers des lames – et qui pourrait stagner au sol). Chevauchement de 10cm recommandé entre chaque bandes.
  • Verser un lit de sable sur le film à tasser sur la surface de la terrasse. (Question : y-a-t-il une épaisseur de sable conseillée ?)
  • Pose de dalles de béton au sol – pour assurer la stabilité des lambourdes. (Non expliqué – il sera nécessaire de prendre les mesures et l’entraxe des lambourdes pour définir l’emplacement des dalles). Quel type de dalles ? épaisseur minimum pour résister au poids de la terrasse et des gens / autres qui viendront dessus ? Vérifier les niveaux à l’aide d’une règle de maçon et d’un niveau à bulles.
  • Faire un cadre de lambourdes : les premières lambourdes sont placées de manière à faire un cadre qui définira l’extérieur de la terrasse. Elles sont vissées les unes aux autres – avec un perçage préliminaire pour ne pas éclater le bois. Une lambourde supplémentaire est placée à l’endroit où vous poserez la première et la dernière lame de la terrasse. (point à éclaircir
  • Fixer les autres lambourdes : une fois le cadre réalisé – les lambourdes intérieures au cadre sont fixées directement sur le béton – selon un entraxe maxi de 35cm recommandé par Castorama (à vérifier – l’entraxe dépend de la nature du bois)
  • Placer des renforts entre les lambourdes : voici une opération que nous n’avions pas réalisé au moment de la première pose et qui peut s’avérer intéressante – dans un but de solidité. (quel mode de fixation ? ces renforts ne reposent pas sur le sol)
  • Pose de la première lame : nous retombons dans des opérations connues : placer, mesurer, découper – etc.

Pour cela nous vous invitons à consulter notre guide pour construire une terrasse en bois composite.

Les apprentissages de la vidéo

A la « Casto » ou à la Leroy Merlin – comme d’habitude, c’est une vidéo très claire et pédagogique (quoique – certains aspects ne sont pas « justifiés » – et c’est souvent intéressant de comprendre le pourquoi).
Nous allons probablement réutiliser deux concepts que nous n’avions pas appliqué :
– la pose de renforts latéraux entre les lambourdes
– et le principe du cadre avec deux lambourdes aux extrémités (même si le motif n’est pas très clair – mais on trouvera la justification).

Les écarts avec le contexte du projet

La terrasse illustrée par Castorama est ouverte sur une terre naturelle. Deux côtés de la terrasse sont fermés par le mur de la maison, mais les deux autres extrémités « donnent » sur le jardin. Le contexte qui nous préoccupe – est une terrasse sur-élevée – fermée sur 3 côtés sur 4. Nous avons donc une problématique d’écoulement des eaux (raison pour laquelle nous ne souhaitons pas faire une dalle de béton sur toute la grande surface, qui pourrait créer de l’eau stagnante alors que la situation actuelle répond bien à cette problématique). L’écart – donc – serait la pose du film géotextile et du sable – pas forcément nécessaires dans notre cas, car le sol est stabilisé et l’écoulement fonctionne.
Ensuite – la terrasse composite en projet rejoindra une terrasse existante – qui est 10cm au dessus des cailloux. Donc – il nous faudra soit – créer des plots béton qui nous permettent de rejoindre cette hauteur – en décomptant la hauteur des lambourdes et des lames – soit, utiliser des plots réglables en PVC – tels qu’utilisés dans le précédent projet.

A réfléchir donc !

Actualité classée sous :

Ressources utilisées pour rédiger cet article :

Vous vous en doutez ... ce sujet est créé à partir de la vidéo de Castorama - et vous pouvez découvrir leur fiche produit / pose à cette adresse.
  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)


Retrouvez nous sur :